« Vu le succès et le bénéfice tiré par les enseignants et les éducateurs et l’impact indéniablement positif sur les élèves, d’autres ateliers supplémentaires furent programmées. En outre, les professeurs ont estimé indispensable d’impliquer les élèves dans le processus. Des classes dans lesquelles le décrochage était flagrant et dans lesquelles le climat de classe était mauvais malgré plusieurs interventions par la Direction ou des services externes (CPMS, Médiation scolaire) ont donc été sélectionnées pour bénéficier du coaching. Les résultats furent surprenants : les élèves ont pris conscience de leur responsabilité collective dans le climat de classe, dans le climat de l’établissement. Ils ont pris conscience de l’impact néfaste de leur attitude dans les apprentissages. Des changements d’attitudes ont été constatés par la suite ayant un impact positif sur l’établissement et la motivation des professeurs qui leur donnent cours. Chez la plupart des professeurs qui ont bénéficié des ateliers, un changement de posture a pu être constaté. Ils sont davantage impliqués dans la dynamique de l’établissement et travaillent en pratiques collaboratives. Ce sont des leviers pour l’établissement sur lesquels l’équipe de Direction peut se reposer. Ces outils sont devenus des “institutions” dans notre établissement et sont échangés en salle des professeurs. Sans ce partage à l’équipe, nous n’aurions jamais obtenu les mêmes résultats. »